ROMAN HISTORIQUE SORTI LE 15 MAI 2014

Couverture 1380 001

Auvergne : XIVe siècle...

Une cité...

... un chevalier face à une forteresse imprenable...

... connétable de France...

... qui combat pour Dieu et le roi...

Du Guesclin (gisant de l'église Saint-Laurent du Puy en Velay)

1380®

avec les éditions "La Clé du Chemin"
Bougernes
43500 Craponne sur Arzon

 

... LORSQUE L'HISTOIRE DE FRANCE TRAVERSE LE VELAY ET LE GÉVAUDAN...

 

UNE GRANDE AVENTURE AU COEUR DU MOYEN ÂGE ET DU VELAY... EN FOUILLANT L'HISTOIRE...  DES LÉGENDES...  DES SECRETS... AUTOUR D'UN ÉPISODE DE L'HISTOIRE DE FRANCE...

                                    PRIX : 20 €

2010 0804image0011 2

 

 

Bonne lecture et prenez plaisir à sillonner les sentiers de l'Histoire ! ... en attendant vos commentaires sur le livre d'or de ce site...

 

leparisienquadri.png

COMMENTAIRES DE L'AUTEUR ET SYNOPSIS...

Commentaires de l'auteur :

1380 ou quand l'Histoire de France s'écrit dans le Velay et le Gévaudan... est un roman historique dont les évènements se déroulent au XIVe siècle. Il a nécessité près de deux ans de travail et de recherches afin que le récit soit, historiquement, le plus juste possible.

Ce roman de 333 pages présente plusieurs aspects :

Tout d'abord, il raconte les aventures d'une famille paysanne installée à proximité de la cité du Puy. Il décrit ainsi la vie quotidienne, la situation économique et politique du Velay dans une période troublée de cette époque.

En second lieu, à travers le destin des personnages principaux, il transporte le lecteur dans les quartiers, les rues et les ruelles de la cité du Puy au XIVe siècle.

Enfin, l'histoire se déroule dans le contexte des derniers jours de Bertrand Du Guesclin, connétable de France, précurseur de Jeanne d'Arc, mort de maladie au cours du siège de la forteresse de Châteauneuf de Randon en Lozère, et dont les entrailles ont été conservées dans l'actuelle église Saint-Laurent du Puy en Velay. Dans cette église, le chevalier y est représenté par un gisant unique et tout à fait remarquable.

Bien qu'il y ait très peu de détails sur les derniers jours de Bertrand Du Guesclin, les registres consulaires de différentes villes d'Auvergne (Saint-Flour, Montferrand, le Puy...) et les chroniques anonymes, associées aux chroniques de Louis II de Bourbon, beau-frère du roi Charles V, permettent néanmoins de suivre les déplacements du connétable entre juin et juillet 1380 pour donner au lecteur la version la plus réaliste de sa dernière campagne commandée par le roi Charles V.

En outre, le récit permet d'aborder d'autres légendes et mystères de l'Histoire, notamment quelques particularités secrètes liées à Bertrand Du Guesclin, mystères et légendes qu'il convient de découvrir au fil des pages s'agissant de l'intrigue du roman...

Synopsis :

Dans le Velay du XIVe siècle, Bertrand d'Hay, 17 ans, vit avec sa famille non loin de la cité du Puy dépendant du gouvernement royal  de la Généralité du Languedoc bien qu'elle fasse partie d'une sénéchaussée indépendante. Comme beaucoup de provinces du royaume de France, le Languedoc subit la loi des Grandes Compagnies. Les routiers pillent, rançonnent et tuent en semant une terreur que Louis Ier, duc d'Anjou, lieutenant des armées du roi en Languedoc, ne parvient pas à endiguer. Jean d'Hay, dit le boiteux, et sa famille, sont victimes de ces gens de guerre sans loi et sans aveu. Bertrand d'Hay, rescapé du carnage, se réfugie au Puy avec son ami d'enfance, Perrot le Bastard. Il n'a qu'une idée en tête : venger la mort des siens. Confronté aux réalités d'une époque particulièrement mouvementée, il va faire l'apprentissage de la vie, de l'amour, de la haine et côtoyer la mort en combattant aux côtés d'Élastre du Marest , chevalier proche de Bertrand Du Guesclin nommé en Languedoc à la place du duc d'Anjou. Peu à peu, il apprend que son père, Jean d'Hay le boiteux, était bien plus qu'un paysan et que le massacre de sa famille n'était peut-être pas fortuit. Quelle est alors la véritable raison de ces meurtres ? Son combat va le mener devant Châteauneuf de Randon où il assistera aux dernières heures du connétable. Parviendra-t-il à découvrir le mystère lié au passé de son père et à élucider l'assassinat de toute sa famille ? Nous sommes en 1380...

 

Bonne lecture... Eric Lukas

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. BONNEFOY 11/12/2014

Je viens de terminer 1380, après avoir lu les deux précédents romans. Magnifique, excellent, vous nous transportez au cœur de la grande histoire tout en nous dévoilant la petite imaginaire ou réelle, qui peut le dire. On pose le livre qu'avec regret. J'attends avec impatience le prochain.
A bientôt.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×